Ecrire pour le web n’est pas simple mais c’est indispensable pour attirer, fidéliser et convertir les visiteurs de votre site. Vos textes doivent convaincre vos lecteurs, tout en étant optimisé pour les moteurs de recherche. Nous allons voir ensemble les règles d’or pour créer du contenu sur le web :

  1. Déterminer une cible et adapter le fond et la forme pour cette audience
  2. Écrire des titres accrocheurs
  3. Faciliter la lecture sur un écran (ce n’est pas du print !)
  4. Optimiser vos textes pour une lecture sur mobile
  5. Écrire pour Google
  6. Utiliser des bonnes techniques de relecture

1. Mettez-vous à la place de votre cible

Comment écrire pour le web ? Commencez par vous dire que vous n’écrivez pas pour vous mais pour vos lecteurs ! Si vous animez un blog ou créez votre site Internet, vous devez réfléchir à l’audience que vous visez. Cette audience a des attentes particulières, ses habitudes, ses envies. Adaptez les messages et le ton que vous employez dans le but de plaire à votre public.

Je vous conseille vivement d’humaniser vos textes le plus possible pour écrire pour le web. Il faut que le visiteur ait l’impression que vous lui parlez. Nous passons de plus en plus de temps face à un écran mais nous avons toujours autant besoin d’échanger avec les autres.

Demandez-vous ce que le visiteur recherche sur la page. Puis faites ressortir clairement cette information. Plus le visiteur trouvera rapidement et facilement l’information qu’il cherche, plus il y a de chances qu’il revienne plus tard sur votre site, ou le recommande.


2. Travaillez vos titres

Les titres aussi sont très importants pour écrire pour le web efficacement. Ils permettent à la fois d’accrocher le visiteur et de le guider en hiérarchisant l’information. Ils sont donc essentiels pour convertir ! Ils influent aussi sur votre référencement naturel (voir le dernier paragraphe).

Le titre principal de la page doit être clair et accrocheur. Le lecteur doit comprendre tout de suite ce dont la page va parler. Il doit pouvoir identifier s’il est sur la bonne page et avoir envie d’en savoir plus.

Privilégiez des titres courts. Supprimez les éléments inutiles. Ni le lecteur ni les moteurs de recherche n’apprécient les fioritures dans les titres. Ils doivent aller à l’essentiel. Evitez les adjectifs inutiles et les adverbes à tout va.

Vous êtes tenté de rajouter des mots clés pour faire plaisir à Google ? N’en faites pas trop, c’est à vos lecteurs que vous devez plaire avant tout ! Sinon personne ne cliquera sur votre lien ou ne lira votre article jusqu’au bout. Par exemple, je vous conseille de privilégier « 6 règles d’or pour rédiger sur le web » plutôt que « Découvrez nos 6 règles d’or pour rédiger des textes parfaits sur Internet ».


3. Facilitez la lecture

Pensez à l’expérience de l’utilisateur. Le web n’est pas adapté aux gros pavés de texte interminables. Si la lecture est difficile, le visiteur quittera la page pour aller chercher l’information ailleurs. Vous aviez passé beaucoup de temps pour améliorer votre référencement naturel. Le visiteur était là…. mais il est reparti !

Hiérarchisez l’information. Utilisez des titres et sous-titres pour permettre, rapidement et facilement, de hiérarchiser l’information.

Structurez vos textes ou articles en paragraphes courts. Un paragraphe doit faire passer une idée, pas plus. Au sein de ces paragraphes, faites des phrases courtes et claires. Tout le monde doit comprendre ce que vous racontez. Vous pouvez faire ressortir votre expertise tout en utilisant un vocabulaire compréhensible pour vos lecteurs.

Pour écrire pour le web, vous devez impérativement faire ressortir les informations pertinentes. Si l’information à retenir ne ressort pas, beaucoup ne liront pas le texte jusqu’au bout. Le cerveau de l’internaute est habitué à scanner les textes sans en lire tous les mots. Faites ressortir les mots clés en utilisant une couleur différente par exemple.

Attention, le texte souligné prévient qu’il s’agit d’un lien, privilégiez le texte important en gras.


4. Comment écrire pour le web mobile ?

La France c’est environ 66 millions d’individus fin 2013… et 25,1 millions de mobinautes ! (Source Médiamétrie Juin, 2013).

[Tweet « Plus de 25 millions de #mobinautes en France et vous écrivez toujours de gros pavés de textes sur votre #siteweb ? »]

S’il se vend en France beaucoup plus de smartphones et tablettes que d’ordinateurs, c’est parce que les internautes sont mobiles. Ecrire pour le web, c’est donc prévoir des contenus adaptés à toutes les tailles d’écran.

Créer un blog ou un site responsive est indispensable. Le design responsive (adaptatif en français) consiste à adapter automatiquement la largeur des textes, des images et autres éléments de votre site à la taille de votre écran. Les textes vont à la ligne automatiquement, les images se déplacent, etc.

Des pages trop longues ou avec trop de texte seront impossibles à suivre sur mobile. Réduisez la longueur de vos textes pour conserver des pages courtes. Même si le contenu s’adapte à la taille du téléphone, le visiteur devra scroller indéfiniment pour arriver au bout !


5. Optimisez vos textes pour le référencement

A quoi bon rédiger du super contenu si personne ne le lit ? Rédiger vous prend du temps, et votre temps est précieux. Il faut que vos contenus soient bien référencés.

Ne faites pas l’erreur d’écrire vos textes en ne pensant qu’au référencement naturel : pas trop de mots clés au risque de faire fuir vos lecteurs.

[Tweet « A quoi bon rédiger du contenu à forte valeur ajoutée si personne ne le lit ? #webmarketing #seo »]

Pour être efficace, voici 5 règles à suivre :

  • Choisir de bons mots clés. Vous devrez les reprendre dans le titre, les sous-titres et plusieurs fois dans les paragraphes.
  • Intégrer des liens internes, de préférence dans le texte : faites les lier vers d’autres pages de votre site.
  • Intégrer des liens externes : vers des sites de partenaires par exemple
  • Intégrer vos mots-clés dans le code HTML de la page : balise H1 et H2.
  • Travailler et personnaliser les meta titres et meta descriptions.

6. Relisez-vous

Les correcteurs automatiques laissent toujours passer des fautes de grammaire ou d’orthographe.

Idéalement, faites vous relire par une autre personne : un collaborateur, un proche et espérez qu’il ou elle soit meilleur(e) que vous. Surtout si, comme moi, l’orthographe n’est pas votre tasse de thé !

Si vous êtes seul, je vous conseille d’essayer de relire votre texte avec un œil nouveau. Pour cela, passez à autre chose puis revenez sur votre texte 1h plus tard par exemple. Des erreurs évidentes ou de mauvaises tournures de phrases vous sauteront aux yeux.


Conclusion

Pour écrire pour le web, vous devez penser et plaire à la fois aux lecteurs et aux moteurs de recherche. Votre objectif est d’attirer du trafic mais aussi de le fidéliser ou le convertir en ventes.

C’est finalement l’expérience de l’utilisateur (lecteur) qui est la plus importante. C’est pour lui que vous écrivez avant tout. Oubliez les blocs de textes longs et illisibles. Simplifiez la lecture en organisant les contenus. Rédiger des phrases simples et courtes.

Et vous, quelles sont vos techniques pour accrocher vos visiteurs ?

Laisser un commentaire